Stress aigu ou chronique, même combat : le cœur en prend pour son grade.

 

Le stress a une action négative sur les maladies cardio-vasculaires. Aujourd’hui, c’est clairement démontré.
Les occasions de stress sont plus fréquentes que ce que certains pourraient l’imaginer autant dans le domaine professionnel, que celui de la famille voire même sociétal.

Sans faire une liste exhaustive du stress, nous pourrions parler des demandes de rendement professionnel qui sont sans cesse à la hausse : du chiffre, encore du chiffre, toujours plus de chiffre, des rapports à remettre toujours trop vite, trop tôt…
En rentrant à la maison, les enfants à aller chercher au centre de loisirs, avant l’heure de la fermeture. Il faut faire fissa, sinon la réflexion quant au respect des horaires va tomber ! Comme si nous ne le savions pas que le temps péri-scolaire a une fin !
Nous voilà bien ! L’heure pointe nous gagne irrémédiablement.
Nous voulions partir plus tôt, mais M. Gaston en a décidé autrement. Impossible de lui dire que cela pouvait attendre demain… M. Gaston, il ne supporte pas ça !
Le bouchon, l’embouteillage qui va déterminer notre ponctualité au centre de loisir, il est bien réel, nous en faisons partie intégrante…

Ceci vous parle ? Je n’en suis que très peu étonnée.
Jour après jour, ce rythme crée un stress chronique.

Zoomons un peu plus sur la situation :

En changeant de voie sur le périphérique embouteillé, nous avons malencontreusement accroché la voiture nous précédant…Mon Dieu ! En pleine voie du milieu, nous devons nous sortir…
Le conducteur de l’autre véhicule sort aussi. Il est furibond ! Il gesticule, nous invective, nous insulte ! Si notre visage est en train de pâlir, lui, le sien, est tout rouge. Indéniablement cet homme est en colère : il vit un stress aigu !

Le saviez-vous : la survenue brutale d’accès de colère est le facteur déclenchant le plus nocif du stress aigu. Si cet homme a un organisme fragilisé (par un manque de sommeil, par exemple, du au stress chronique), s’il a déjà eu des problèmes cardiaques ou bien s’il est dit à risque, alors son stress aigu peut lui provoquer un accident cardiaque.

Le cœur est en lien direct avec notre cerveau et notre ventre. En Médecine Traditionnelle Chinoise, ils sont tous trois les principaux foyers d’énergie d’une personne.

Maître Cœur est un de nos 3 cerveaux : il a en son sein pas moins de 40 000 neurones, intimement reliés à notre cerveau : il lui communique des informations qui activent ou mettent en sommeil des zones cérébrales.

Si nous prenons soin de Maître Cœur, il nous le rendra bien. Alors agissons : intégrons, entraînons-nous à influer sur notre niveau de stress.
Le stress n’est pas une fatalité, bien employée son énergie peut être fort utile.

Ne soyez pas sa victime, gérer-le, transformez-le, c’est possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *