Elle a débarqué sans prévenir.
Elle planait au-dessus de toi, tu ne la voyais pas forcément très clairement. Parfois elle disparaissait de l’horizon. On t’en avait parlé, le fils de la voisine du quatrième en faisait régulièrement. Toi, tu pensais qu’elle n’était pas pour toi.
Au fil du passage des années, tu as vécu des événements, des situations plus ou moins stressantes. « Normal, me diras-tu. C’est la vie. Tu en connais-toi des gens à qui il n’ arrive rien ? ».

Et la voilà !
Elle a atterri en toi une nuit alors que tu t’apprêtais à rejoindre Morphée, le dieu grec des rêves. Impossible de fermer l’oeil, tu avais la sensation de tomber dès que tu t’endormais. Elle aimait bien te saisir quand tu étais en voiture. Parfois alors que tu étais dans un magasin, elle se mettait à te faire tourner la tête, pire encore en réunion ce n’était vraiment pas l’endroit et pourtant….

Quand elle s’impose en toi, il te semble perdre ton air, tu as cette boule dans ta gorge ou dans ta poitrine qui serre (le docteur te l’a confirmé : ton cœur va bien), tu es pris de sueurs, de vertiges, tu as l’impression d’étouffer. Elle est la reine des manifestations, aigües et intenses, d’inconfort autant dans ton corps qu’émotionnellement. En sa présence tu perds le contrôle, peur et anxiété prennent le dessus, tu paniques et souvent il te prend la peur de mourir ou de devenir fou.

Franchement, si elle pouvait te ficher la paix, cela ne serait pas un mal parce que c’est vraiment l’enfer à vivre !

Il est tout à fait possible, en pratiquant la sophrologie régulièrement, de calmer la crise de panique ou d’angoisse. Petit à petit les séances vont te permettre de mieux repérer comment en toi corporellement et émotionnellement la crise qui se prépare. Alors avant même qu’elle mette les bouchées doubles, tu auras mis en place le nécessaire pour qu’elle ne t’envahisse pas.

Ceci c’est la première étape : gérer, calmer l’angoisse avec la sophrologie.

Ensuite, sache, qu’il n’y a pas de hasard.

La crise d’angoisse est une manifestation avec des causes présentes en toi. Elle demande à ce que quelque chose en toi soit résolu. Tu n’en as pas forcément conscience, seule cette situation intérieure tire ta sonnette d’alarme. Un peu comme pour te dire : « Hey ! S’il te plait, cela fait trop mal là ! Je fais des tentatives pour te faire comprendre, entend moi !»

C’est avec la sophro-analyse intégrative, thérapie humaniste psycho-corporelle, que tu vas pouvoir partir à la rencontre de la source de tes crises ; pour intégrer en toi le soin de ce que fait mal, la résolution de ce qui était encore en demande d’être réparé, la pacification des parts de toi qui se tiraillaient…

Pourquoi suivre une sophro-analyse, thérapie psycho-corporelle ?

Quand la crise se manifeste, elle le fait où ? Pas chez le voisin !
Non, elle se manifeste par des ressentis, des sensations corporelles. Notre mental réside bien dans notre corps, ils échangent, interfèrent communément l’un avec l’autre sans cesse. La lecture du champ psycho-émotionnel par le corps est la voie d’accès à toutes les dimensions de la personne. Parfois la tête ne veut rien savoir, elle résiste, se cache… le corps, lui, il sait, il patiente, il est toujours présent… il met tout à disposition pour que tu te sentes mieux.

A toi de faire ton choix.

Florence ALPISTE
Sophrologue. Sophro-Analyste
06 37 69 61 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *