Ce matin, j’ai le souhait de te parler de ce que nous avons des facilités à oublier, alors que humains nous avons décidé de venir faire un bout de temps ici-bas : l’ancrage.

Si la tête (le mental) reste trop dans les étoiles (perchée ou dans leur monde diraient certains), alors l’ici-bas devient difficile à vivre : le psychologique et sa ribambelle de croyances va mettre en alerte notre monde émotionnel, stratégies diverses et variées, plus ou moins efficientes, vont être amorcées.
La navigation va se faire avec plus ou moins de succès, plus ou moins de souffrances…

C’est tellement mieux les étoiles ! C’est tellement plus facile les étoiles ! C’est tellement plus beau les étoiles ! C’est tellement plus léger les étoiles !

Oui, d’accord…ceci étant tu as tout de même choisi de venir atterrir dans un corps qui va être ton véhicule durant un certain nombres d’années terrestres.

Alors dis-moi, toi qui sais, connais : le mieux, le facile, le beau, le léger pourquoi ne pas faire la tentative de le vivre pour de vrai sur Terre, là parterre ?

Comment me diras tu ? Combien de fois j’ai essayé, en vain !

As-tu imaginé au moins une fois que tu faisais partie d’un tout ? Ici je ne te parles pas que du psychologique, que de l’émotionnel ou que du corporel. Car tous ces domaines que nous croyons séparés sont en fait reliés par l’énergie qui nous anime. C’est elle qui forme les passerelles entre nos différentes dimensions.

Je reviens encore et toujours à notre corps ici, qui dans la matière se meut, réagi, interfère et nous relie autant à cette planète Terre et aux étoiles qu’à chaque humains que nous rencontrons.

Par où commencer alors ?

Je ne pourrais pas écrire ceci si à cet instant même, je n’avais pas une reliance effective de mon corps avec la Terre : l’ancrage. Je me connecte à l’énergie de la Terre, sa résonance vibratoire que l’on nomme la résonance de Schuman. Je peux alors élaborer mon écrit, te transmettre que si tu es ancré.e, alors tu peux suivre le fil conducteur de ton existence ici, dans le moment présent. Mon mental, mes émotions se dirigent en ce lieu où je me trouve pour établir ma carte du territoire, le panorama. C’est du concret, pas du voyage dans des pensées, je suis ancrée et je laisse circuler cette énergie qui va impulser mon action.

Moultes techniques et pratiques se basent sur l’ancrage, c’est de là que tout part.

Il y a une chose simple à réaliser si tu veux tenter l’ancrage : déchausse-toi et reste en contact avec le sol. Si de temps en temps tu veux imaginer que tes pieds se fondent dans le sol par des racines qui feraient le lien alors vas-y !

Simple, bateau comme chose à faire ? Oui c’est vrai. Et c’est par la simplicité que la fluidité de la circulation énergétique parvient à être des meilleures.

Le résultat ? A toi de le découvrir, chacun a sa propre vivance, sa propre expérience. Mais déjà, si tu t’y emploies, tu vas y découvrir de l’insoupçonné, le mental va être bluffé, le cœur va alors pouvoir accueillir, ici sur Terre dans ton corps du mieux, du léger, du facile…

Et les étoiles alors ? Ne t’inquiètes pas, elles sont toujours là, tu seras simplement plus au diapason de leur énergie.

Passe une belle journée et bon ancrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *