Quand j’ai la « bouffaïsse » qui me prend, c’est mon état émotionnel qui s’exprime par un coup de chaud, un coup de sang, j’ai l’air qui vient à me manquer, un peu comme avant l’explosion, ça charge, ça charge et BOUM, ça explose ! Tu vois le schéma ?

Mais que vient donc faire la bouffaïsse (expression niçoise) dans un article à propos de la respiration ? Tout simplement parce que, en tant qu’être humain qui interagit avec son environnement, il m’arrive comme tout un chacun de rencontrer, de vivre des situations par lesquelles, j’enclenche la gamme émotionnelle intérieure qui va se traduire par des signaux corporels, auditifs, voire vocaux pour exprimer l’émotion en question. Tu me suis ?

Mais alors, la respiration dans tout ceci ? Elle est le coach de nos émotions, elle va les suivre de manière assidue : une peur, vite, respirons en alerte, juste la cage thoracique à remplir, pas le temps de respirer plus amplement, il faut se préparer à soit partir vite, soit régler son compte au danger…

C’est ce que l’on nomme la respiration automatique, d’ailleurs, tu le sais bien, tu n’as pas besoin de réfléchir du comment tu respires tout en lisant cet article, n’est-ce-pas ? Si tu es décontracté, observe comment tu respires, est ce que tu respires de manière saccadée ou bien trouves tu une certaine fluidité dans ton mouvement respiratoire ?

Automatique, d’accord, mais alors pourquoi laisser un doute planer quant à cette fonction ? Parce qu’ en observant ta respiration, tu peux la modifier de ton plein gré.

Et c’est en la modifiant que tu vas pouvoir t’apaiser, te ressourcer, te dynamiser, etc…pour cela, il existe des techniques en sophrologie , bien précises pour adapter ta respiration .

Pour information, sais tu quelle est la première nourriture de ton corps ? Tu vois pas ? Alors respire et ainsi l’oxygène viendra alimenter ta VITALITE !

Ceci c’est pour le côté, en cas de bouffaïsse, je respire et ça va mieux… Après la bouffaïsse, si elle vient et que tu notes qu’une certaine intensité dans son vécu est surdimensionné, il y aurait peut-être matière à aller questionner le comment du pourquoi…. Bon, ceci, c’est plutôt le côté « je vais visiter mon champ intérieur, pour savoir ce que cet état du moment me dit », alors tu peux commencer à te faire accompagner en Sophrothérapie : alliant Sophrologie et Sophro analyse intégrative, tu vas regarder non seulement l’arbre qui cache la forêt mais aussi cheminer dans la forêt.

Et tu sais quoi ? Et bien dans la forêt, plus on y respire et plus on y découvre de merveilleuses clairières !

Voilà, j’espère que ces petites explications seront claires pour toi. Et si j’ai emprunté un mot d’ici pour élaborer mon propos, c’est parce que je suis d’ici aussi et que si un jour on se rencontre, tu entendras que l’accent de ma voix a décidé de chanter le Soleil de la Provence !

Je te souhaite une belle journée,
Bonne respiration,

Du bien pour toi,
Florence Alpiste
06 37 69 61 00


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *