« Allo? Monsieur Cerveau ? Votre Ventre à l’appareil. »

« Merci de rappeler plus tard, je suis trop occupé !… J’ai tellement de choses à gérer, moi ! »

« Oui, mais, moi là… Je n’en peux plus… »

« Ecoutez, Ventre, vous êtes bien gentil, mais quand je dis que je suis très occupé, ce ne sont pas balivernes… Je gère, je gère… Alors vous savez quoi ? Faites comme moi…gérez ! »

« Mais je gère, je digère, je transforme et je prends tout ce que vous vous ne gérez pas ! … et je commence à fatiguer là … »

« Bon, écoutez, on ne va pas s’éterniser : si un jour vous n’en pouvez vraiment plus, alors faites moi un signe. »

« Oui, mais là, si je vous appelle, c’est que, déjà, je commence à faiblir… »

« Allo, allo, quoi ? Arf ! Le réseau ne passe plus là !… Je ne vous entends plus…Vous savez quoi, on se rappelle OK ? »

Ni tenant plus, le ventre a crié…fort, très fort…l’inflammation s’est développée…les symptômes ont commencé leur danse…

Monsieur Cerveau a commencé à se sentir oppressé, il a perdu de sa superbe, son sommeil réparateur et vital a été perturbé, il a perdu de sa jovialité et puis il était plus agacé facilement et n’arrivait plus à gérer comme il voulait, il s’est mis à avoir des migraines et l’humeur grognon…

Il se rappela alors de cette conversation téléphonique durant laquelle le Ventre lui avait dit ne plus en pouvoir… Et s’il l’appelait à présent pour voir comment, lui, il s’en sortait ?

« Allo le Ventre ? Il paraît que vous avez les boyaux qui vous jouent des tours ? »

« Tiens ? Bonjour ? Vous avez retrouvé mon numéro ?… »

« Oui, écoutez, on va pas parlementer des heures… j’ai, sans doute, eu tord…je ne vous ai pas assez écouté…Résultat : je ne me sens pas bien. »

« Ah, quelques messages des nerfs m’ont bien donné la nouvelle en effet…et que comptez vous faire ? »

« Et bien tout d’abord, je souhaiterais que nous communiquions mieux nous deux… Je n’ai pas assez pris conscience de ton importance. J’ai besoin de toi. »

« A la bonne heure ! Merci ! Dis donc ? Tu connais la sophrologie ? »

« Justement, je voulais te le proposer : c’est une méthode naturelle qui permet d’atténuer la pression, de vivre plus le moment présent, d’être plus présent à soi. »

« Oui, oui, c’est bien cela ! En plus au fil des séances corps et esprit s’harmonisent et tout ceci en cultivant tout le positif… Style : plutôt que de se tordre du mal au ventre de trop de pression, on apprend à se relaxer profondément autant le corps que le mental, en plus toute la pratique se fait au rythme de belles respirations, de doux mouvements et il paraît que les visualisations positives sont un véritable bonheur ! »

« Ecoute, je pense qu’on va tenter et faire l’expérience parce que en parler c’est bien, mais moi j’aimerais bien ressentir ce qui ce vit durant la séance de sophrologie et surtout les effets que cela produit à plus ou moins long terme. »

« Bon, Monsieur Cerveau, tu contacte Maître Cœur pour qu’il vienne lui aussi…parce que sans lui…il manquerait quand même quelqu’un… »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *